29 juillet - 6 août 2017

Jeudi 3 août 19h

David Fischer ténor
Pauliina Tukiainen piano

border
Robert Schumann (1810-1856)
Liederkreis, op. 24
  1. Morgens steh'ich auf und frage
  2. Es treibt mich hin
  3. Ich wandelte unter den Bäumen
  4. Lieb' Liebchen, leg's Händchen
  5. Schöne Wiege meiner Leiden
  6. Warte, warte wilder Schiffmann
  7. Berg' und Burgen schau'n herunter
  8. Anfangs wollt' ich fast verzagen
  9. Mit Myrten und Rosen
Die Lotosblume
Mein Wagen rollet langsam
Du bist wie eine Blume
Johannes Brahms (1833-1897)
Es schauen die Blumen
Mondenschein
Erinnerung
Sommerabend
PAUSE
Othmar Schoeck (1886-1957)
Sommerabend
An die Entfernte
Erinnerung
Blauer Schmetterling
Sommernacht
Gabriel Fauré (1845-1924)
La bonne chanson op. 61
  1. Une sainte en son auréole
  2. Puisque l'aube grandit
  3. La lune blanche luit dans les bois
  4. J’allais par des chemins perfides
  5. J’ai presque peur, en vérité
  6. Avant que tu ne t'en ailles
  7. Donc, ce sera par un clair jour d'été
  8. N’est-ce pas ?
  9. L’hiver a cessé

David Fischer

Lauréat du 71e Concours de Genève en 2016

David Fischer prend ses premières leçons de violon à l’âge de trois ans à Fribourg-en-Brisgau et à Bâle. En 2004, il remporte le 1er Prix de violon au concours fédéral «Jugend musiziert». Depuis 2011, élève de la Fondation Helene Rosenberg, il étudie le chant avec Reginaldo Pinheiro à la Hochschule für Musik Freiburg et suit les cours de maîtres de Brigitte Fassbaender et François-Xavier Roth.

Vainqueur du 71e Concours de Genève en 2016 où il remporte le 2e Prix (1er non attribué) ainsi que la plupart des prix spéciaux, David Fischer se produit dans toute l’Allemagne, par exemple avec le Freiburger Bachchor und Orchester dans la Messe en ut de Beethoven ou à Konstanz avec la Südwestdeutsche Philharmonie dans la Passion selon Saint-Mathieu.

A l’opéra, David Fischer a fait ses débuts en 2015 au Festival de Pâques de la Philharmonie de Berlin à l’Opéra de Baden-Baden dans le rôle de Trémolini (La Princesse de Trébizonde de Offenbach). En 2016, il participe à une tournée en Corée avec l’Opéra de Bonn dans le rôle de Jaquino (Fidelio de Beethoven) et cette année il sera le Rev. Horace Adams (Peter Grimes de Britten) toujours à Bonn, puis on le verra à Leipzig comme le deuxième Nazaréen dans Salomé de Strauss.

Bénéficiant du soutien du Concours de Genève, on pourra également le réentendre régulièrement en Suisse et il participera au Festival des lauréats du Concours de Genève en novembre 2017 dans cette même ville.

Pauliina Tukiainen

La pianiste finlandaise Pauliina Tukiainen a étudié le piano dans son pays natal et à Francfort-sur-le-Main en Allemagne. Elle a reçu de nombreux prix et bourses durant ses études du Lied avec Harmut Höll et Anne Le Bozec à Zurich et Karlsruhe. Dietrich Fischer-Dieskau, Thomas Hampson, Christoph Prégardien, Malcolm Walker, Wolfgang Rihm, et bien d’autres encore, ont été pour elle de précieuses sources d’inspiration artistique.

Pauliina Tukiainen a donné des récitals de lieder dans des salles de concert renommées et dans des festivals internationaux, tels que le Cape Classic Festival en Afrique du Sud, le Festival de Mecklenburg-Vorpommern, du Bodensee, la série de concerts Rising Stars au Festival d’opéra à Savonlinna en Finlande, Das Lied à Dresden, le Festival Schumann à Bonn et Zwickau, la Fondation Mehli Mehta en Inde, la Tonhalle de Zurich, le Musikverein de Vienne, la Liederhalle de Stuttgart, et la série de musique de chambre de l’Orchestre symphonique de la SWR de Baden-Baden et Fribourg-en-Brisgau.

Ses concerts ont été diffusés par de nombreuses chaînes radiophoniques allemandes et internationales. Très applaudi par la critique et enregistré avec la soprano Katharina Persicke, son premier CD intitulé Mirrors, avec de la musique de chambre et des mélodies de Kaija Saariaho et Jean Sibelius, a paru en 2013 chez Coviello Classics, suivi en 2014 d’un enregistrement de mélodies d’Alban Berg, Claude Debussy et Richard Wagner. Un troisième opus, enregistré avec la jeune soprano Annika Gerhards pour le même label, est consacré à des lieder de Schumann et Strauss, ainsi qu’à Ophelia Sings de Wolgang Rihm, en première mondiale.

Pauliina Tukiainen collabore depuis de nombreuses années avec le Schumannfest de Bonn, aussi en qualité de conseillère artistique depuis 2016. Elle donne de nombreuses masterclasses et enseigne l’interprétation du Lied dans les Hautes Ecoles de Musique de Fribourg-en-Brisgau et Francfort-sur-le-Main.

www.pauliinatukiainen.com