29 juillet - 6 août 2017

Dimanche 6 août 18h

Cappella Mediterranea

Lagrime d’amante Monteverdi a voce sola

border
Claudio Monteverdi (1567-1643)
Dal mio Permesso amato a voi ne vegno (Orfeo, Prologo)
Ed è pur dunque vero
Francesco Cavalli (1602-1676)
Sinfonia (Il Giasone, acte II, scène 9) – instrumental
Claudio Monteverdi
Pianto della Madonna
Francesco Cavalli
Sinfonia (Eliogabalo, acte III, scène 1) – instrumental
Claudio Monteverdi
Disprezzata Regina (L’incorronazione di Poppea)
Ohimè ch’io cado
Lamento della Ninfa
Francesco Cavalli
Duo Giuliano, Eritea (Eliogabalo, acte II scène 9) – instrumental
Claudio Monteverdi
Jubilet (Selva morale e spirituale, Venise, 1640)
Francesco Cavalli
Duo Giasone, Ercole (Il Giasone, acte I, scène 2) – instrumental
Claudio Monteverdi
Laudate Dominum (Selva morale e spirituale, Venise, 1640)
Voglio di vita uscir
Programme de 75 minutes sans entracte

Concert précédé à 17h d’une conférence du musicologue Yves Fournier (durée: 30 minutes)

Cappella Mediterranea

Mariana Flores soprano
Margaux Blanchard viole de gambe
Quito Gato théorbe et guitare
Chiara Granata harpe
Leonardo García Alarcón clavecin, orgue et direction

L’ensemble Cappella Mediterranea a été fondé en 2005 par le chef argentin Leonardo García Alarcón. Comme son nom l’indique, l’ensemble se passionne à l’origine pour les musiques du bassin méditerranéen, et entend proposer une autre approche de la musique baroque latine.

Dix ans plus tard, le répertoire de Cappella Mediterranea s’est diversifié. Avec plus de 45 concerts par an, l’ensemble explore le madrigal, le motet polyphonique et l’opéra. Un mélange des genres qui a modelé un style unique imprégné par une grande complicité entre le chef et ses musiciens.

Les rencontres enthousiastes de Cappella Mediterranea avec quelques œuvres oubliées, sa lecture originale du répertoire, ses concerts mêlant théâtre et danse, et ses enregistrements ont été très remarqués.

Cappella Mediterranea est invité en concert dans des salles et festivals prestigieux: Châtelet à Paris, Château de Versailles, Konzerthaus de Vienne, Concertgebouw à Amsterdam, Canergie Hall à New York, Teatro Colón à Buenos Aires... pour ne citer qu’eux.

A l’opéra, Cappella Mediterranea connaît son premier succès en 2013 au Festival d’Aix-en-Provence avec Elena de Cavalli. Depuis, les invitations des grandes scènes lyriques sont nombreuses et en septembre 2016, Cappella fera entrer Cavalli au répertoire de l’Opéra National de Paris avec Eliogabalo.

Cappella Mediterranea a enregistré une quinzaine de disques parus chez Ambronay Editions, Naïve et Ricercar. Ils ont tous été distingués par la presse. Strozzi Virtuosissima Compositrice a été nommé aux Midem Classical Awards. Sogno Barocco avec Anne Sofie Von Otter a été récompensé par une nomination aux Grammy Awards 2013 de Los Angeles.

L’ensemble Cappella Mediterranea est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication — DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Genève et une fondation privée genevoise.

Leonardo García Alarcón

Après avoir étudié le piano en Argentine, Leonardo Garcia Alarcón s’installe en Europe en 1997 et entre au Conservatoire de Genève dans la classe de la claveciniste Christiane Jaccottet. Membre de l’Ensemble Elyma, il devient l’assistant de Gabriel Garrido puis fonde Cappella Mediterranea en 2005.

De 2010 à 2013, il est en résidence au Centre culturel de rencontre d’Ambronay où il est aujourd’hui artiste associé. En 2010, il est nommé directeur artistique et chef principal du Chœur de chambre de Namur. En 2015, il fonde le Millenium Orchestra

Il est professeur de la classe de Maestro al cembalo et de chant baroque à la Haute Ecole de Musique de Genève. Sa discographie est unanimement saluée par la critique.

En tant que chef ou claveciniste, il est invité dans les festivals et salles de concert du monde entier: Opéras de Montpellier, Lyon, Nantes, Rennes et Lille, Théâtre Colón de Buenos Aires, Concertgebouw d’Amsterdam, Opéra de Monte-Carlo, Théâtre des Champs-Elysées, Wigmore Hall de Londres, le Teatro Massimo de Palerme, Carnegie Hall à New York. Il dirige l’orchestre de la fondation Gulbenkian à Lisbonne, l’Orchestre de Chambre de Paris, le Freiburger Barockorchester...

Depuis sa création en 2011, Il Diluvio Universale de Falvetti fait le tour de l’Europe, avec en 2016 et 2017 des concerts au Konzerthaus de Vienne, à Versailles, et à Genève.

Après le succès d’Elena de Cavalli au festival d’Aix-en-Provence en 2013, il est aussi invité sur les scènes lyriques internationales, parmi lesquelles le Théâtre de la Zarzuela à Madrid en 2016, à l’Opéra National de Paris en 2016 et 2018 et à l’Opéra d’Amsterdam en 2017.

Mariana Flores

La soprano argentine Mariana Flores étudie le chant à l’Université de Cuyo avec Silvia Nasiff et Maria Teresa D’Amico. Elle se perfectionne à la Schola Cantorum Basiliensis avec Rosa Dominguez et participe aux masterclasses de Denise Dupleix, Patricia Pease, Jennifer Smith, Margreet Honig, Jennifer Larmore et Bernarda Fink.

Au fur et à mesure de ses rencontres et de ses engagements, Mariana s’est affirmée comme une interprète incontournable du répertoire baroque. Elle a été engagée dans les productions de l’Ercole Amante de Cavalli (Bourg-en-Bresse, Reims, Vichy, Salle Pleyel à Paris), Motezuma de Vivaldi (Mexico), Cephale et Procris d’Elizabeth Jacquet de la Guerre (Bayreuth), Tito Manlio de Vivaldi (Schwetzingen Rokokotheater), L’Orfeo de Monteverdi (Sarrebourg, Kloster Eberbach), Dido & Enée de Purcell et La Calisto de Cavalli (Grand Théâtre de Genève), King Arthur de Purcell (Theater Chur), Il Paride de Bontempi (Musikfestspiele Potsdam, Innsbrucker Festwochen der Alten Musik), Ulisse de Zamponi (Liège), Egisto de Cavalli (Opéra comique de Paris et Rouen), Cosi fan tutte de Mozart (Perm Opera and Ballet Theatre), Elena de Cavalli (Aix-en-Provence, Lille, Fondation Gulbenkian, Angers-Nantes Opéra, Rennes).

Elle travaille régulièrement sous la direction de Leonardo García Alarcón, Sir John Eliot Gardiner, Christina Pluhar, Vincent Dumestre, Teodor Currentzis, Gabriel Garrido, Michael Form, Manfred Kraemer, Martin Gester et Andreas Stoehr. Avec eux, Mariana est souvent appelée à participer dans des enregistrements, dont la plupart ont obtenu des récompenses prestigieuses des magazines spécialisés.

Son investissement dans des projets divers, lui permet de se produire dans des manifestations comme le Festival d’Ambronay, d’Ubeda y Baeza, Sablé, Freunde alter Musik Basel, Tenebra-Festival Alte Musik Zürich, Midis Minimes à Bruxelles et Stavelot, Tage Alter Musik Herne, Saint-Victor à Marseille, Strasbourg-Méditerranée, l’Eté mosan, Anvers, Utrecht, Bozar, Berlin, Innsbruck, Potsdam Musikfestspiele et le Trigonale Klagenfurt.

Avec sa tournée australienne en 2015, Mariana a désormais chanté sur tous les continents dans les salles et les festivals les plus prestigieux de la planète baroque. En mars 2016, Mariana Flores faisait ses débuts à la Zarzuela de Madrid, dans deux opéras de Sebastían Duron. Les critiques ont été dithyrambiques sur sa prestation. En septembre 2016, elle était sur la scène du Palais Garnier à Paris dans Eliogabalo de Cavalli sous la direction de Leonardo García Alarcón.

https://cappellamediterranea.com