Dimanche 29 juillet 18h

Les Ombres
Margaux Blanchard et Sylvain Sartre

  • Chantal Santon Jeffery soprano

  • Anne Magouët soprano
  • Benjamin Chénier violon
  • Sylvain Sartre flûte traversière
  • Margaux Blanchard basse de viole
  • Marc Meisel orgue et clavecin

François Couperin:Leçons de Ténèbres & motets

separator_white

Concert précédé à 17 h d’une conférence du musicologue Yves Fournier (durée : 30 minutes)

François Couperin (1668-1733)

Messe propre pour les couvents de religieux et religieuses (Paris, 1690)
  • Kyrie
Quatre versets du psaume Mirabilia testimonia tua (Paris, 1703)
  • Tabescere me fecit
  • Ignitum eloquium
  • Adolescentulus sum ego
  • Justitia tua
Messe propre pour les couvents de religieux et religieuses (Paris, 1690)
  • Offertoire
  • (transcription M. Blanchard & S. Sartre)
Leçons de Ténèbres à une et à deux voix pour le Mercredi saint (Paris, 1714)
  • Première Leçon
Messe propre pour les couvents de religieux et religieuses (Paris, 1690)
  • Élévation (transcription M. Blanchard)
Leçons de Ténèbres à une et à deux voix pour le Mercredi saint (Paris, 1714)
  • Seconde Leçon
Motet à voix seule et basse continue (Paris, 1705)
  • Salve Regina (transcription S. Sartre)
Leçons de Ténèbres à une et à deux voix pour le Mercredi saint (Paris, 1714)
  • Troisième Leçon à deux voix

Concert enregistré par la RTS – Espace 2

Les Ombres

Les Ombres, codirigées par le flûtiste Sylvain Sartre et la violiste Margaux Blanchard se distinguent dans le paysage baroque d’aujourd’hui.

C’est la diversité des rencontres qui les mène de la formation trio à l’orchestre de chambre, lors de créations scéniques rassemblant solistes, comédiens et danseurs autour d’œuvres opératiques méconnues. Leurs spectacles à l’atmosphère unique, faits de jeux (de scènes) et soulignés de douces variations (de lumières), permettent de projeter dans l’espace la poésie de la musique.

Pour autant, leur travail se veut fidèle à la pratique instrumentale dite «historiquement informée» et s’inscrit sans conteste dans la lignée musicale des pionniers du baroque. Formés à la Schola Cantorum Basiliensis, les Ombres mènent parallèlement à leur carrière d’interprète des travaux de recherche sur le rayonnement de la musique française à travers l’Europe et participent à la redécouverte des chefs-d’œuvre oubliés des XVIIe et XVIIIe siècles.

Parmi l’équipe talentueuse et intergénérationnelle fidélisée ces dix dernières années, on retrouve entre autres Chantal Santon, Mathias Vidal et Alain Buet lors de productions données sur les scènes de prestigieuses maisons d’opéra et de festivals internationaux (Folle Journée, Ambronay, Freunde Alter Musik Basel, York, Utrecht, Tokyo…). Leurs disques sont salués par la critique: ffff de Télérama, Choc de Classica, Quobuzissime, Coup de cœur du jardin des critiques de France musique, Supersonic de Pizzicato…

Les Ombres enregistrent Couperin, Marais, Blamont, Telemann et Haendel pour les labels Ambronay Editions et Mirare.

L’ensemble bénéficie du soutien de la Fondation Orange, de la DRAC et de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. Les Ombres sont «artiste en résidence» à la Fondation Singer-Polignac et sont membres de la FEVIS et de PROFEDIM.

www.les-ombres.fr

Chantal Santon Jeffery

Appréciée pour sa «voix chaude et souple, magnifiquement soutenue» (Le Monde) et sa présence scénique, Chantal Santon Jeffery incarne de nombreux rôles à l’opéra, de Mozart à la création contemporaine, en passant par Wagner, Britten, Haydn, Hervé, Grétry, Offenbach, Boismortier, Rameau, Gassman ou Purcell. Invitée par de prestigieux orchestres tels Le Concert Spirituel, Les Talens Lyriques, Le Cercle de l’Harmonie, Les Siècles, le Concert de la loge, Opera Fuoco, le Brussels Philarmonic, l’ONF, Pygmalion, l’Orfeo Orchestra, elle se produit sur les plus grandes scènes (Salle Pleyel, Théâtre des Champs Elysées, Théâtre du Châtelet, la Fenice, Teatro Colón à Buenos Aires, Palacio de Bellas Artes à Mexico, Bozar, Philarmonie de Hong Kong, opéras de Versailles, Montpellier, Bordeaux, Metz, Rennes…).

Son importante discographie (plus d’une quarantaine d’opus) comprend de nombreuses œuvres du répertoire français (Rameau, Campra, Lully, Mondonville, Boismortier, Grétry, Dukas, Jaëll, Catel, Delibes, Dauvergne, David, Dubois…), mais aussi Purcell, J.C. Bach, Rovetta, Mozart, Kraus, Haydn, Martinez…

Anne Magouët

Après des études littéraires et musicales complètes en tant qu’altiste, Anne Magouët, débute le chant au Conservatoire National de Région de Nantes où elle obtient des médailles d’or en chant, musique ancienne, art lyrique et un prix de perfectionnement en chant et en art lyrique dans la classe d’Annie Tasset. Elle se perfectionne ensuite avec Alain Buet. En 2013, elle est intronisée dans la Confrérie des Chevaliers du Tastevin.

Elle se produit tant en récital qu’en soprano solo, invitée par des ensembles tels que Stradivaria, les Traversées Baroques, les Ombres, Concerto Soave, la Grande Ecurie et la Chambre du Roy, les Folies Françoises, les Passions, Mensa Sonora, le Galilei Consort, les Sacqueboutiers de Toulouse, Pierre Robert, le Poème Harmonique, Sit Fast, Jacques Moderne, le Concert Spirituel, et bien d’autres.

Parallèlement à son répertoire classique qui s’étend de la Renaissance à la musique contemporaine, elle a participé à divers projets avec des musiciens de jazz, dont David Chevallier (Gesualdo Variations, Double Dowland, Sit Fast & Fear Not, Emotional Landscapes), Alban Darche, Dominique Pifarély, Marc Ducret ainsi que le pianiste Gerardo Jerez Le Cam.