Mardi 30 juillet 18h

Sylviane Deferne piano

Denitsa Kazakova violon

Marc Jaermann violoncelle

separator_white

Mikhaïl Glinka (1804-1857)

Trio pathétique en ré mineur
  1. Allegro
  2. Scherzo. Vivacissimo
  3. Largo
  4. Allegro con spirito

Anton Arensky (1861-1906)

Trio no 1 en ré mineur op. 32
  1. Allegro moderato
  2. Scherzo. Allegro molto
  3. Elegia. Adagio
  4. Finale. Allegro non troppo

Sergueï Rachmaninov (1873-1943)

Trio élégiaque no 1 en sol mineur

Sylviane Deferne

Musicienne à la «sensibilité profonde», au jeu «poétique» et «noblement expressif», la pianiste suisse Sylviane Deferne a «conquis le cœur de son public» par-delà les frontières.

Née à Genève, elle poursuit ses études au Conservatoire de musique auprès de Louis Hiltbrand et Maria Tipo, et remporte un premier Prix de virtuosité de piano avec distinction, ainsi que plusieurs premiers et deuxièmes prix de concours internationaux.

La carrière de Sylviane Deferne prend rapidement son essor; elle se produit en soliste en Europe, en Amérique et en Asie, et joue aux côtés d’orchestres et de chefs de grande renommée, notamment l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre Symphonique de Montréal, le National Symphony Orchestra à Washington ou encore le Philharmonia Orchestra de Londres sous la baguette de Charles Dutoit. Elle affectionne également la musique de chambre et se produit avec ses brillants collègues musiciens en tournée au Japon, au Brésil et en Suisse ainsi que pour la RTS et la RSI Radiotelevisione svizzera.

Sylviane Deferne réalise de nombreux enregistrements pour les labels DECCA, Musica Viva, Riche Lieu et DORON music en récital solo, en musique de chambre ou comme soliste avec orchestre.

Par ailleurs, elle partage sa passion depuis de nombreuses années auprès de jeunes pianistes: nommée chargée de cours à l’Université de Montréal puis professeur au Conservatoire de Neuchâtel, elle donne également des cours d’interprétation dans le monde entier. Depuis 2008, Sylviane Deferne est titulaire d’une classe de piano à la Haute école de musique de Genève.

En tant que jury, elle est l’invitée de prestigieux concours internationaux en Suisse, en France et en Italie.

www.sylvianedeferne.com

Denitsa Kazakova

Née à Pleven en Bulgarie, elle commence l’étude du violon à 4 ans avec sa mère, puis avec Anton Hadjiatanassov au Conservatoire de Sofia. A l’âge de 7 ans elle gagne son premier concours: le concours national des jeunes violonistes «Obretenov». Elle remporte d’autres concours nationaux en 1978, 1983 et 1985. En 1985, elle est lauréate du radio-concours Concertino Prague, et en 1988, du Concours international J.-S. Bach à Leipzig.

En 1990, Denitsa Kazakova entre au Conservatoire de Lausanne, dans la classe de Pierre Amoyal et obtient, six mois plus tard, le premier Prix de virtuosité avec félicitations. En 1993, elle gagne le premier prix et la médaille d’or au Concours international d’interprétation musicale Maria Canals à Barcelone et aussi le prix de l’association Samson François au Concours Jacques Thibaud à Paris. En 1997, son interprétation de la Chaconne de J.-S. Bach est récompensée par un prix spécial du jury au Concours international Rodolfo Lipizer en Italie.

De 1996 à 1998, elle étudie au Conservatoire de Genève avec Marie-Annick Nicolas. Elle y remporte, en 1997 le premier prix du concours Haydn-Mozart, organisé par l’Association des amis du Conservatoire, puis obtient, en 1998 le premier Prix de virtuosité. Plus tard, dans ce même établissement, elle suit les cours de violon baroque de Florence Malgoire et obtient en 2007 le certificat de cours postgrade avec félicitations.

Dans le monde de la musique ancienne, Denitsa a lié de belles amitiés avec des partenaires tels que Florence Malgoire, Hadrien Jourdan ou Jovanka Marville lors de projets de musique de chambre. Actuellement, Denitsa Kazakova enseigne le violon au Conservatoire de Genève et de Neuchâtel.

Marc Jaermann

Marc Jaermann étudie le violoncelle au Conservatoire de Lausanne avec Edgar Fischer, puis à Zurich dans la classe de Claude Starck avant de profiter, à Vienne, de l’enseignement d’André Navarra.

Avec le Trio Musiviva, il obtient le 1er prix du Concours international de Colmar en 1983. Depuis 1985, année où il remporte avec le Quatuor Sine Nomine le 1er prix du Concours international d’Evian, il se consacre principalement au quatuor à cordes. Parallèlement à son activité d’interprète, Marc Jaermann enseigne au Conservatoire et Haute Ecole de Musique de Lausanne dans une classe réunissant des élèves des classes professionnelles et non-professionnelles.